*La musicothérapie orphique - unisson06
spiritualite laique - Unisson06

La musicothérapie Orphique
Thérapie psycho-spirituelle de la Grèce antique


Pythagore (580 av. notre ère) fait parties des philosophes de la Grèce antique que l'on appelle « les présocratiques », car se situant avant la pensée philosophique de Socrate. Même si la philosophie n'est pas née avec Socrate, ce dernier lui aura conféré un sens particulier de prise de conscience grâce à sa maïeutique, nous verrons plus loin les rapports étroits qui lient maïeutique et psychanalyse. Les présocratiques ont tenté à leur niveau d'expliquer le monde par le biais de leurs expérimentations du réel. Il en ressort les prémices de la pensée scientifique occidentale, avec le théorème de Thalès, l'atomisme de Démocrite ou encore la géométrie d'Euclide. Ces physiciens de l'antiquité n'opposaient pas dans leurs recherches la matière et l'esprit. Bien qu'en contradiction avec les conceptions mythologiques et superstitieuses de l'époque, ils concevaient la recherche scientifique comme une unité de sens prenant en considération tout les plans de réalité, interne et externe.   Dans cette lignée profonde de la connaissance de l'être et du monde, Pythagore apparaît comme un digne successeur, un des philosophes les plus marquant de l'histoire antique. Non seulement pour son fameux « théorème du carré de l'hypoténuse du triangle rectangle », mais aussi et c'est ce qui nous intéresse ici, pour ses recherches philosophiques concernant la psyché humaine et le développement d'une approche psycho-corporelle transpersonnelle qu'il nomma l'Orphisme.

Concepts thérapeutiques  

Pythagore voyagea dans une grande partie du bassin méditerranéen pour parfaire ses connaissances en mathématique, en art et philosophie. Ses voyages en Egypte et en Crête en particulier marquèrent l'évolution de sa philosophie vers une approche globale de l'être humain et l'élaboration d'une thérapeutique transpersonnelle.   Il fonda ainsi l'orphisme, d'après le mythe grec d'Orphée, comprenant l'importance du mythe, (comme le fera Freud plus tard) pour symboliser les acteurs de l'inconscient et mieux comprendre leurs actions dans la psyché. Bien entendu, dans l'univers mythologique de l'époque Orphée demeurait lui aussi comme une personne ayant existée, mais ce n'est pas cet aspect qui nous intéresse. Pythagore et l'orphisme se démarquent radicalement à l'époque des cultes païens de la Grèce, les membres vivent à l'écart de la société. Ils comprennent l'importance de la nutrition sur le corps et l'esprit, ils sont végétariens, pratiquent des ascèses méditatives et aussi et surtout la musique. Dans le mythe, Orphée était un joueur de lyre, dans l'orphisme la musique avait un rôle primordial dans l'approche psycho-corporelle transpersonnelle. On peut dire que Pythagore est un des précurseurs de la musicothérapie. Pythagore fut le premier à expliquer les lois proportionnelles de la musique, il a établi la base de la théorie musicale, la gamme.

La musicothérapie orphique 

Pythagore considérait la musique comme un agent thérapeutique de premier ordre, il pensait que si la musique était utilisée d'une certaine manière elle pourrait faciliter le recouvrement de la santé physique et psychique. Aujourd'hui les recherches dans le domaine de la musicothérapie démontrent l'influence des sons sur le psychisme. Sans se substituer à une psychothérapie verbale, la musicothérapie permet de travailler sur l'histoire de l'individu et son rapport avec les éléments constitutifs de la musique ou d'un son. Le musicothérapeute tente de décoder les impulsions du patient et ce qui met en acte sa mise à l'écoute et ses réactions internes. Ici la musique n'est pas spécialement une « œuvre esthétique » mais un référant du langage intérieur. Mais alors pourquoi attribuer la notion de transpersonnelle à l'œuvre de Pythagore ?   La musicothérapie conçue par Pythagore est à considérer non seulement sur un plan thérapeutique psyché-soma, mais aussi dans une compréhension plénière de l'humain. Pythagore ne faisait pas de clivage entre sa science logique et mathématique et sa philosophie de vie, il concevait ceci en un tout harmonieux correspondant à des facultés essentielles de l'humain. En ce sens, sa logique mathématique lui a permis d'élaborer un système précis de structuration de la l'élaboration musicale. Sa logique mathématique pu ensuite être utilisée dans un but d'expansion de conscience, d'épanouissement spirituel de l'être. Ainsi, il faisait le pont entre cerveau gauche (logique, analytique) et cerveau droit (intuition créatrice). C'est précisément ce que souhaite établir le transpersonnel, une unité dans la psyché humaine entre toutes les facultés de l'être et non une dichotomie du tout logique ou du tout intuitif, juste un équilibre. Cet équilibre permet d'offrir au patient une compréhension globale du corps et de l'esprit, ainsi qu'une perception plus sensible des capacités évolutives de l'être.  

Pour Pythagore certaines mélodies pouvaient provoquer des états supérieurs de conscience. Les effets de la musique ont récemment été mesurés par électroencéphalographie à Moscou (Russie) dans l'Institut d'activité nerveuse supérieure & de Neurophysiologie par Dimitri Valouev, psychothérapeute, psychologue, psychiatre et narcologue à l'hôpital de narcologie, membre de l'Académie des Sciences de Russie. Les mesures ont été effectuées avec un électroencéphalographe à 22 canaux de 0 à 30 KHz qui donne une image précise de la distribution de l'information dans le cerveau (zones réagissant aux fréquences musicales), la synchronisation des hémisphères cérébraux. L'étude a comparé les effets de certaines compositions mélodiques pendant la méditation. Un type particulier de musique active la synchronisation des hémisphères cérébraux. La synchronisation des hémisphères cérébraux déclenche certaines expériences de conscience supérieure. La musique augmente le niveau des ondes alpha ainsi que des ondes Thêta. Cette même musique réduit le niveau des "mauvaises" ondes Bêta correspondant à des états de trouble et d'hyper activité et amplifie le niveau des " bonnes" ondes Bêta ces ondes à haute fréquence qui correspondent aux états hautement intuitifs de grande clarté intérieure.   De part son approche holistique de l'être, Pythagore favorisa l'établissement des bases de la compréhension transpersonnelle de la psychothérapie en occident. Non seulement la musicothérapie moderne et scientifique peut aujourd'hui s'en réclamer, mais aussi toute une lignée de penseurs, thérapeutes et scientifiques qui tentèrent d'établir une liaison entre les différents plans de l'être, bio-psycho-spirituel.


Réagir à cet article >> cliquez-ici