*Bahaisme - unisson06
spiritualite laique

Le Bahaisme

Le bahaïsme (béhaïsme, foi bahá'íe pour les croyants ou bahá'ísme) est une religion née au sein de la perse du XIXe siècle, issue d'un courant réformateur de l'islam chiite duodécimain, le babisme. Son fondateur, Mirza Husayn 'Alí Núrí, surnommé Bahá'u'lláh ce qui signifie splendeur de Dieu, est pour les bahá'ís le plus récent des messagers de Dieu, dans une lignée dont les origines se perdent dans la nuit des temps et où s'inscrivent Abraham, Moïse, Bouddha, Krishna, Zoroastre, Christ, Mahomet et le Bàb.

Au cœur du message de Bahá'u'lláh, il y a la conviction de l'unité de l'humanité et de l'impérieuse nécessité de l'organisation d'une société mondiale régie selon les principes divins. Dieu, affirme Bahá'u'lláh, a mis en marche des forces historiques qui, renversant les traditionnelles barrières de races, de classes, de croyances et de nationalités, donneront naissance, en temps voulu, à une civilisation universelle. Le principal défi pour les peuples de la terre est d'accepter leur unité et de favoriser la marche vers l'unification.

Un des objectifs de la communauté bahá'íe est de faciliter cette évolution. Forte de quelque 5 millions de membres représentant la plupart des nations, des races et des cultures de la planète, cette communauté mondiale s'efforce de donner corps aux enseignements de Bahá'u'lláh.

Cette religion est persécutée en Iran et dans plusieurs pays dits musulmans, ainsi que par le passé dans les pays communistes. Elle recommande à ses adeptes l'obéissance à leurs gouvernements respectifs et le non-engagement dans la politique des partis. Elle prône la tolérance, l'association avec les disciples de toutes les religions dans « la joie et l'harmonie ».

Elle n'a pas de clergé mais s'appuie sur un ordre administratif comprenant des institutions élues aux niveaux local, national et international. Elle est ultimement dirigée par un collège élu et réputé infaillible de 9 hommes.

Le centre administratif de la Foi est à Haïfa. Sur le mont Carmel, juste au-dessus du tombeau du Báb et au centre d'une allée en arc de cercle, dans un immense jardin, se dresse le siège de la Maison Universelle de Justice qui dirige les affaires de la Foi bahá'íe. Dans ce bâtiment et d'autres bâtiments tout proches, plus de 500 personnes originaires de 50 pays gèrent les affaires internationales de la communauté bahá'íe.

Le centre de la Cause après l'ascension du Prophète fut Abdu'l-Baha. Après lui ce fut le Gardien de la Foi, Shoghi Effendi, et, après lui, la Maison Universelle de Justice une fois établie (en 1963). Aujourd'hui, la foi bahá'íe orthodoxe affirme suivre cet enseignement pour qui la lignée des Gardiens est restée ininterrompue et ceci malgré la mort sans successeur de Shoghi Effendi (un de ses enfants aurait pu lui succéder comme Gardien selon les écrits de `Abdu'l-Baha, et une clause de Son Testament prévoit qu'Il peut choisir «une autre branche» pour lui succéder).

Les bahá'ís ont leur propre calendrier (de type solaire). Selon des chiffres plus récents indiqués dans le Supplément de l'Encyclopaedia Britannica de 1992, la Foi bahá'íe a des communautés importantes dans 205 pays et vient au deuxième rang après le Christianisme en terme de répartition géographique.

Une division indépendante, la Foi baha'ie réformée, regroupe des membres dans plusieurs pays. Elle appelle à une diminution drastique du pouvoir administratif actuel.

Les Baha'is Sous l'Alliance quand à eux croient que le gardiennat a continué après Shogui Effendi avec Mason Remey, le fils adoptif d'Abdul Baha, puis le fils de Mason Remey, Joseph Pepe Remey, et aujourd'hui le gardien est Neal Chase, arrière-petit-fils d'Abdul Baha, et que cette lignée doit continuer pendant toute la durée du cycle Baha'i, accomplissant ainsi la promesse biblique que la Maison Universelle de Justice aura toujours un Roi Davidique à sa tête. Baha'u'llah est le descendant direct du Roi David par la lignée royale et le gardiennat est la continuation de cette lignée davidique.

Le Bàb

Le Báb est né en Iran le 20/10/1819, chacun raconte que c'était un enfant extraordinaire et qui faisait réellement preuve d'une hyper acuité surprenante pour son jeune âge. Il rentra ensuite dans le commerce familial auprés d'un de ces oncles. Il était alors établi comme commerçant de la région du Chiraz où il était connu pour sa générosité et ses qualités morales. Ses idées toutes neuves font le tour du pays et connaissent un succès considérables entre 1844 et 1863. Le Báb a bâti une religion qui octroie dés lors une identité commune à tous les croyants. Il s'annonce comme le promis mentionné dans les textes sacrés, annonce d'autre part le jour de Dieu et c'est d'ailleurs à ce moment qu'il connaît un succès retentissent. Son nom signifie porte en farsi, il fait le rapprochement avec une nouvelle ère qui apparaît. Ses idées effectivement sont novatrices: amélioration de la condition des femmes, de celle des plus démunis, il prône la tolérance ainsi que l'ouverture sur les autres relgions, l'éducation prend une place primordiale en tant que culture générale. Considéré comme menaçant pour l'état, la religion musulmane, il fut emprisonné mainte fois puis finalement condamné à mort (le 9 juillet 1850) à la cour de la caserne de Tabriz. Le Báb avait totalement disparu, son disciple s'en sorti sain et sauf. De plus les cordes étaient devenues lambeaux. La condamnation fut réitérée, les Arméniens refusant de tirer, la tâche fut déléguée aux musulmans, cette fois Le Bab et son disciple succombèrent mais un fait reste étrange: leurs visages étaient conserver intacts. Aujourd'hui le corps de Báb repose dans un tombeau à Haifa, en Israël avec celui d'Abdul'l-Baha.


Réagir à cet article >> cliquez-ici