*Biofeedback - unisson06
spiritualite - unisson06
 

Le biofeedback

par André Lunet

Du détecteur de mensonges à l'auto-observation

Le détecteur de mensonges adopté par la police américaine est un appareil (1) parmi d'autres qui ont été mis au point pour vérifier les modifications d'états d'être ou holistiques de l'homme.

(1) Biofeedback , usuellement traduit : « bio-rétroaction », « rétrocontrôle biologique », ou éventuellement « auto-observation psychophysiologique ». Feedback signifie (retour d'action)

Promu aux Etats-Unis en 1969, le biofeedback résume 30 années de recherches sur la psychophysiologie de l'homme. A l'aide d'appareils (électroniques, informatiques et autres), cette science étudie les interactions entre l'activité mentale et les fonctions physiologiques. C'est à dire qu'elle évalue la façon dont les pensées et les émotions affectent l'organisme et comment la prise de conscience de signaux retransmis par le corps peut influencer les attitudes et les comportements.

Relatif au bien-être de la personne, l'objectif du biofeedback est de vérifier des activités du corps, pour consciemment agir sur certaines d'entre elles (cœur et cerveau inclus), afin de traiter un ensemble de problèmes organiques. Diverses techniques du yoga, de la méditation et de la sophrologie sont mises à contribution.

Aux Etats-Unis, le biofeedback est reconnu comme l'une des meilleures alternatives aux médicaments pour prévenir le stress et libérer des maux liés à celui-ci. Responsabilisé à mieux se connaître pour mieux-être, l'initié au biofeedback réduit considérablement ses dépenses de santé.

Le schéma du biofeedback se résume ainsi :

être Conscient de son état psychophysiologique signifie une possibilité

  • De mesure et de ressenti de cet état
  • D'action (d'ajustement ou de contrôle) de cet état

Exemples :

  • être Conscient de l'influence psychophysiologique de sa respiration, signifie une possibilité de mesurer cette influence, et une possibilité d'ajuster son rythme de façon qu'elle soit bénéfique.
  • être Conscient de l'influence psychophysiologique de son attitude mentale, signifie une possibilité de mesurer cette influence, et une possibilité d'ajuster cette attitude de façon qu'elle soit bénéfique.

Notez qu'être Conscient de est le facteur qui détermine la démarche qualitative, ce concept serait donc à l'opposé des conditionnements psychologiques, et de l'hypnose.

En 2005, le biofeedback n'est plus l'apanage des praticiens des médecines alternatives et des psychologues. En effet, de très nombreux professionnels de la santé, tels que les physiothérapeutes et les spécialistes en relation d'aide, en médecine sportive, ainsi que des sciences sociales, comme les conseillers d'orientation, ont généreusement intégré cette technique dans leurs pratiques.

Les applications peuvent être classées en catégories regroupant des problèmes associés :

  • au stress : anxiété, migraine, trouble panique, asthme, déficit de l'attention, insomnie, etc.
  • aux tensions musculaires : maux de tête, arthrite rhumatoïde, douleurs chroniques, endométriose, spasmes, etc.
  • aux fonctions physiologiques : hypertension, constipation, paraplégie, énurésie, incontinence, etc.

Résumé :

Le biofeedback est précisément une forme d'auto-observation psychophysiologique qui a l'avantage de responsabiliser le sujet à son état d'être, afin qu'il apprenne et adopte des attitudes et comportements qui lui soient particulièrement bénéfiques.

 
Qui se sert de ce genre d'outil ?

Les particuliers de tous ages et de toutes traditions, généralement en quête de connaissances, de spiritualité et de bien-être. Les sujets remarquent que l'appropriation de techniques de relaxation étudiées seul ou lors de formation est très rapide.

Les professionnels de la santé et les spécialistes en relation d'aide qui souhaitent valoriser leurs techniques par des démonstrations objectives et aider leurs patients à faire face à des situations complexes.

Les sportifs qui souhaitent mieux gérer la pression de l'effort.

Retrouver l'auteur sur le site http://www.freewebs.com/lunet/

Réagir à cet article >> cliquez-ici